2 svar
22 visningar
melinasde 151
Postad: 29 apr 2020

Kan någon kontrollera?

Skulle någon kunna kontrollera min text och rätta ev fel osv:

D'après moi, on peut relever de nombreuses similitudes entre ces deux fables et à commencer par la dépendance existante entre ces animaux; dans le premier récit, le lion est aidé par le rat et dans le second, c'est le chameau qui vient au secours de la souris. D'autre part, on peut également noter qu'une hiérarchie entre les animaux est établie dans les deux fables. Autant le rat se soumet au lion en le qualifiant de "roi de tous les animaux", autant la souris se montre supérieure au chameau en se faisant transporter sur son dos, la permettant également de traverser le fleuve. Par conséquent, on pourrait dire que la souris prend le chameau de haut, il admet, par exemple, qu'il est prêt à ``J’irai par les monts et les dunes chanter tes louanges et dire que le chameau est le plus sage des animaux'', tandis que le chameau demande également à la souris de ''... cesse de faire la fière'', ce qui indique que la souris prend plus de place que le chameau et que sa personnalité brimade le chameau.

Bien qu'étant deux animaux grands par la taille, les fables décrivent ici deux tempéraments différents. Si la puissance et la domination du lion sont résumés dans l'adage ''Font plus que force ni que rage'', le chameau est quant à lui présenté comme un animal humble, loyal et respectueux. Dans les deux histoires, les animaux sont présentés sous des traits différents les uns des autres et il est à noter que les deux fables connaissent des fins différentes. Une autre différence entre les fables est que le rat choisit activement d'aider le lion lorsqu'il est attrapé, tandis que le chameau demande à la souris d'essayer de traverser l'eau sans son aide. En plus de cela, nous pouvons aussi noter que les fables se terminent de deux manières complètement différentes. La première fable, par exemple, a une fin heureuse quand le rat aide le lion à sortir des rets. Mais la deuxième fable a une fin abrupte et étrange, où le lecteur ne sait pas comment se termine l'histoire. Pour moi, j'ai l'impression que la fable en manquait une partie, quand je n'ai pas pu savoir si le chameau avait choisi d'aider la souris ou non.

dajamanté 5268
Postad: 29 apr 2020

Il y a beaucoup de similitudes entre ces deux fables. La plus évidente selon moi est que les deux animaux ont besoin l'un de l'autre. Dans la première fable, par exemple, le grand lion a besoin de l'aide du rat, et dans la deuxième, la souris a besoin de l'aide du chameau.

Une autre similitude claire selon moi, c’est qu'il y a une hiérarchie dans les deux histoires. On peut noter que le rat est subordonné au lion dans la première fable, où le lion est décrit comme “le roi des animaux '', et que la souris est moralement supérieure au chameau (det är inte logisk! det bör vara tvärtom). Par exemple, la souris exploite le chameau en montant sur son dos pour échapper à l'homme qui la chassait. De plus, elle veut aussi que le chameau l'aide à traverser l'eau (le cours d’eau?? la rivière? kolla upp den här). Par conséquent, on pourrait dire que la souris regarde le chameau de haut (om hon är bättre moralisk kan hon inte se ner på chameaun). Elle admet, par exemple, qu'elle est prête à dire que le chameau est le plus sage des animaux (“j’irai par les monts et les dunes chanter tes louanges”), tandis que le chameau demande également à la souris de ''[...] cesse[r] de faire la fière'', ce qui indique que la souris brime le chameau.

Une différence entre les fables est que les grands animaux ont des personnalités différentes. Par exemple, le lion est décrit  avec des qualificatifs tells que force et rage, ce qui laisse à penser qu'il a un caractère bien trempé. Contrairement au lion, cependant, le chameau est décrit comme humble, loyal et avec très respectueux des autres. Pour cette raison, on peut ainsi affirmer que les animaux sont très différents, ce que l’on voit par exemple lorsque la souris utilise le chameau, ce qu'aucun des deux autres animaux ne fait dans l'autre fable. Une autre différence entre les fables est que le rat choisit activement d'aider le lion lorsqu'il est attrapé, tandis que le chameau demande à la souris d'essayer de traverser l'eau sans son aide. En plus de cela, nous pouvons aussi noter que les fables se terminent de manières complètement différentes. La première fable, par exemple, a une fin heureuse quand le rat aide le lion à sortir des rets. Mais la deuxième fable a une fin abrupte et étrange, où le lecteur ne sait pas comment se termine l'histoire. Pour moi, j'ai l'impression que la fable n’est pas complète, vu que l’on ne sait pas si le chameau a choisi d'aider la souris ou non.

melinasde 151
Postad: 29 apr 2020
dajamanté skrev:

Il y a beaucoup de similitudes entre ces deux fables. La plus évidente selon moi est que les deux animaux ont besoin l'un de l'autre. Dans la première fable, par exemple, le grand lion a besoin de l'aide du rat, et dans la deuxième, la souris a besoin de l'aide du chameau.

Une autre similitude claire selon moi, c’est qu'il y a une hiérarchie dans les deux histoires. On peut noter que le rat est subordonné au lion dans la première fable, où le lion est décrit comme “le roi des animaux '', et que la souris est moralement supérieure au chameau (det är inte logisk! det bör vara tvärtom). Par exemple, la souris exploite le chameau en montant sur son dos pour échapper à l'homme qui la chassait. De plus, elle veut aussi que le chameau l'aide à traverser l'eau (le cours d’eau?? la rivière? kolla upp den här). Par conséquent, on pourrait dire que la souris regarde le chameau de haut (om hon är bättre moralisk kan hon inte se ner på chameaun). Elle admet, par exemple, qu'elle est prête à dire que le chameau est le plus sage des animaux (“j’irai par les monts et les dunes chanter tes louanges”), tandis que le chameau demande également à la souris de ''[...] cesse[r] de faire la fière'', ce qui indique que la souris brime le chameau.

Une différence entre les fables est que les grands animaux ont des personnalités différentes. Par exemple, le lion est décrit  avec des qualificatifs tells que force et rage, ce qui laisse à penser qu'il a un caractère bien trempé. Contrairement au lion, cependant, le chameau est décrit comme humble, loyal et avec très respectueux des autres. Pour cette raison, on peut ainsi affirmer que les animaux sont très différents, ce que l’on voit par exemple lorsque la souris utilise le chameau, ce qu'aucun des deux autres animaux ne fait dans l'autre fable. Une autre différence entre les fables est que le rat choisit activement d'aider le lion lorsqu'il est attrapé, tandis que le chameau demande à la souris d'essayer de traverser l'eau sans son aide. En plus de cela, nous pouvons aussi noter que les fables se terminent de manières complètement différentes. La première fable, par exemple, a une fin heureuse quand le rat aide le lion à sortir des rets. Mais la deuxième fable a une fin abrupte et étrange, où le lecteur ne sait pas comment se termine l'histoire. Pour moi, j'ai l'impression que la fable n’est pas complète, vu que l’on ne sait pas si le chameau a choisi d'aider la souris ou non.

tack så mycket!!

Svara Avbryt
Close